[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [0 0 1 1 1 1 1 0 640 480]
[index]
[Collaborations et compagnonnages]
[Stephane Fievet Accueil]
[]
[Accueil Terra Incognita]
[Abime]
[Bref et ainsi de suite]
[Page 1]
[Page 1]
[C est quoi ton nom]
[Debrayage]
[Delire a deux]
[Dialogue d'exiles]
[Cabaret littéraire]
[laisse moi te dire une chose]
[Page 1]
[histoire du tigre]
[Odyssee]
[Page 1]
[Medea]
[Morphine]
[Noirs Paradis]
[Si d'aventure]
[The HotHouse Terra Incognita]
[Tout contre Léo]
[Un jour ma memoire]
[Volpone Ben Jonson]
[des tigres au congo]
[Accueil Terra Incognita]
[Présentation Terra Incognita]
[Sur la route Terra Incognita]
[Collaborations et compagnonnages]
[]

COMEDIENS


L'acteur

Stéphane Fiévet

Le manipulateur

Bruno Austin

Le musicien

Vincent Arnaud


          


Direction d'acteur

Maija Junno

Mise en scène

Stéphane Fiévet

Scénographie

Rémi Dognin

Costumes

Agathe Laemmel

Musique originale

Vincent Arnaud

Lumières, régie générale

Bruno Austin

Plateau et régie

Michel Thuillier

Ce spectacle est une création de la compagnie Terra Incognita, avec le soutien du Salmanazar - scène conventionnée d'Epernay, des tutelles de ces deux structures, du Parc régional de la Montagne de Reims.

Les photos du spectacle sont de Gil Lefauconnier

Cette page reprend les éléments de présentation du spectacle à la date de sa création. N'hésitez pas à promener le curseur de la souris sur l'écran...

L'histoire du tigre

Dario Fo

traduction (italien)

de V Tasca

Direction artistique :  Stéphane Fiévet - 10, rue haxo 75020 Paris France - + 33 6 71 80 58 17

Parcours contemporain

1995

Ce spectacle est le premier solo de théâtre réalisé par Stéphane Fiévet, une dizaine d'années avant l'Odyssée. Conçu pour emporter le théâtre en tout lieu, en particulier en zones rurales, le spectacle est également un hymne au théâtre et à sa machinerie, présentée ici à vue, manipulée par un technicien acteur. L'histoire du tigre, désormais un classique de Dario Fo, allie à l'humour et à la verve du narrateur un regard sans concession sur la mythologie de la révolution chinoise et du maoisme.

P

R

E

S

E

N

T

A

T

I

O

N



  

C'est l'histoire d'un soldat qui descend, parmi des milliers d'autres, des confins de la Mandchourie pour suivre "la grande marche".

Il est atteint d'une balle tirée par les soldats de Chang Kaï Chek - mauvaise blessure qui commence à se gangrener et l'oblige à abandonner le reste de la troupe et à se réfugier, malgré les éléments déchaînés, dans une caverne où une tigresse et ses petits arrivent pour se mettre, eux aussi, à l'abri.

Nourri et soigné par cette tigresse, le soldat reprend des forces et guérit. Entre eux, la vie s'organise. Le soldat reprend sa route, suivi par les deux tigres, et s'installe dans un village.

Les soldats de Chang Kaï Chek assiègent ce village. L'apparition des deux bêtes dites sauvages fait son effet et les sodlats effrayés battent en retraite.

Devant ces attaques répétées, les villageois font preuve d'invention et d'imagination pour tenir l'ennemi à distance et finissent par gagner, en dépit des conseils que prodigue le Parti.

La morale de l'histoire est la suivante : si vous souhaitez vivre, mettez un tigre dans votre moteur.

L'histoire du tigre est un conte philosophique, morale et politique.

Cette histoire drôle nous fait entendre de drôles d'histoires. Les tribulations de ce chinois en Chine, échappé du monde des hommes, recueilli par la Nature et nourri par Elle, ressemblent à s'y méprendre à une initiation à la brièveté de la vie.  Tous, le Soldat, la Tigresse et son Tigrichon, les Villageois, les armées défensives ou offensives, tous cherchent à rallonger raisonnablement ce qui est d'une durée fixée entre des limites inéluctables. Le danger est partout : dans les éléments naturels, dans les hommes surtout.

C'est ce long combat, souvent joyeux, contre la Mort, qui fait du texte de Dario Fo un hymne épicurien à la vie. La débrouillardise, l'entêtement des protagonistes, leur lutte incessante pour la survie, tout ce désordre me touchent ; derrière ce gigantesque éclat de rire, ils ont une sagesse toute stoïcienne.

En Chine, le tigre a un sens symbolique très précis : on dit qu'une femme, un homme, un peuple "ont le tigre" quand, devant les grandes difficultés, au moment où la plupart s'enfuient, se déculottent, prennent leurs jambes à leur cou, abandonnent la lutte, ricanent, en arrivent à se dénigrer eux-mêmes et tout ce qu'ils ont fait jusque là de généreux - dans ces moments-là, ceux qui "ont le tigre" au contraire persistent et tiennent bon, ils résistent.

[...] Avoir le tigre, c'est ne jamais s'en remettre à personne, ne jamais laisser les autres résoudre vos propres problèmes, s'agit-il du dirigeant le plus estimé, celui qui a prouvé ses capacités d'innombrables fois, le plus sûr et le plus honnête secrétaire du parti... non, jamais !

  

Il situe son théâtre aux antipodes du théâtre d'auteur, ayant pour support le texte littéraire et pour trame l'action de personnages fixés dans leur individualité.

Bannissant le dialogue, il a recours à la technique du collage, accumule les ruptures de ton, comme dans ces épopées populaires qui s'enrichissent d'épisode en épisode et se réfère à ce qui était pratiqué à l'époque romane : un art anonyme plus collectif par lequel le peuple donne libre cours à sa fantaisie.

Ecriture ouverte, malléable, gardant constamment la faculté de s'adapter à l'imprévu, elle trouve, dans cette disponibilité même, sa force théâtrale en même temps qu'elle révèle sa charge poétique.

Il manie l'ironie, "l'arme la plus efficace que le peuple ait possédée pour se faire comprendre à lui même" et refuse de s'apitoyer sur les malheurs ou de s'y résigner.

Le type de jeu que propose Dario Fo n'obéit pas plus que son écriture aux canons classiques et de bon goût.

Le "jongleur" invente son propre langage, il construit son mode d'expression et l"enrichit des resssources du son, du rythme et du geste, loin du maintien élégant, conforme à la tradition. Il n'incarne pas un personnage, il s'emploie à le présenter.

Dario Fo est né en 1926, en Italie du Nord, d'une famille prolétarienne de tradition démocratique et antifasciste. Doué d'un talent de peintre et de dessinateur - il a toujour conçu ses décors, ses costumes et ses affiches - il commence des études d'architecture à Milan.

Après diverses expériences de théâtre satirique, il monte plusieus revues parodiant les revues de style américain. Il suit, un temps, le travail de Giorgio Strehler au Piccolo Teatro de Milan.

Il écrit et interprète avec sa femme Franca Rame plusieurs farces populaires, dans la tradition de la Comédia dell'arte.

Appelés à la télévision, ils dénoncent, par le biais d'une émission satirique, les industriels, le clergé, la Mafia, etc. mais ils rompent bientôt leur contrat pour protester contre la censure dont ils sont victimes, malgré leur énorme succès.

A partir des années 68, la révolution culturelle chinoise, les événements en France, les mouvements de lutte en Italie, les incitent à sortir des circuits traditionnels. Ils jouent dans des écoles, sur les marchés, dans des usines, dans la rue.

L

E


S

P

E

C

T

A

C

L

E

  

Si vous alliez au théâtre les yeux bandés ?

De la curiosité et un sens certain de l'aventure vous seront nécessaires pour nous suivre dans un lieu inconnu où vous n'entrerez que

les yeux bandés.

Le tissu dénoué vous laissera-t-il découvrir ce que vous dicte déjà votre imagination ?


N.B. La chasse à l'O.T.N.I. n'est pas dangereuse ; elle n'est pas déconseillée par

l'Académie de médecine.

  

L

A


S

C

E

N

O

G

R

A

P

H

I

E

Le dispositif est conçu dans une structure cubique, de type théâtre itinérant. Entièrement autonome, la structure emporte une machinerie de théâtre manipulée à vue, de la lumière. Un pianiste accompagne le spectacle, comme le faisait les pianistes de films muets.

Le spectacle peut être présenté dans des lieux de théâtre, ou dans tout lieu recevant du public.

L

A


P

R

E

S

S

E


  

L'Union à Vertus.


"L'histoire du tigre" : une performance d'acteur

Dans le cadre d'une tournée régionale, le "Salmanazar ", centre culturel d'Epernay, vient de  présenter son premier spectacle à Vertus: "L'histoire du tigre ", de Dario Fo, avec le partenariat de la municipalité. Cette pièce au décor sophistiqué, regorgeant de trouvailles, repose essentiellement sur la performance de Stéphane Fiévet, acteur et metteur en scène.

Jeux de lumière, musique accompagnant les différents moments de la pièce, changement dans le décor ont rythmé "L'histoire du tigre ". La musique originale est signée Vincent Arnaud, jouant le rôle du pianiste à côté de la scène; la conception des lumières et la régie générale sont de Bruno Austin, le manipulateur dans la pièce. Se démenant sans compter à travers son personnage de soldat chinois, Stéphane Fiévet a su faire passer la philosophie de ce conte de par son jeu d'acteur et son texte, où "action et le cadre de cette histoire semblaient sortir de ses mots pour exister réellement.



L'union  21 février 1995


Mise en scène et interprétée par Stéphane Fievet, cette pièce irrésistible de Daria Fo joue en permanence sur la rupture de ton, mêlant l'absurde au poétique, la tendresse et la provocation, la délicatesse et la familiarité. Superbement souligné par la musique du pianiste Vincent Amaud, le texte est bourré de surprises, de fantaisies, d'ironie. Une vraie charge de dynamite théâtrale. Stéphane Fievet, qui réalise là une belle performance d'acteur, a su exploiter habilement toutes ces richesses. Tour à tour grave, pudique, touchant, il est un soldat totalement" déjanté" des troupes de Chang Kaï Chek. Une démesure contrôlée par une mise en  cène au scalpel. Un vrai travail de chirurgie. A chaud. J.B

Reportage réalisé par France 3 - visionnez en HQ.

Documentaire Télé Centre Bernon- voir en HQ

Siège social : 8 route des Pyrénées 64230 Arbus - Administration : 10, rue Haxo 75020 Paris France

Vous quittez la section Terra Incognita pour ouvrir la section Stéphane Fiévet...    

Télécharger le dossier du spectacle
Imprimez cette page
Ajoutez aux favoris
Page suivante
Page précédente
Courriel / Email
L'affiche
L'affiche
Cliquez pour écouter un extrait du spectacle